Le Véto Chez Soi
 
vétérinaire à domicile

L’Oreille du Chien

PREVENTION


Une bonne hygiène auriculaire permet de diminuer les risques d’otite, à condition qu’elle soit effectuée régulièrement et correctement. Il n’y a pas de règle précise en ce qui concerne le nettoyage, la périodicité est à adapter au cas par cas, cependant en règle générale on conseille un nettoyage 1 à 2 fois par mois.

Pour nettoyer l’oreille employez toujours un produit adapté  ou au pire un liquide gras type huile d’amande douce ou lait démaquillant mais n’utilisez JAMAIS D’EAU, vous risqueriez de favoriser le développement d’une otite en déséquilibrant la flore naturelle de l’oreille.

Pour apprendre à bien nettoyer une oreille, le mieux est de demander à votre vétérinaire ou à son assistante de vous  montrer la technique, toute mauvaise manipulation pouvant être néfaste pour l’animal.

N’oubliez pas par la même occasion d’enlever un éventuel surplus de poils (intérieur ou extérieur) qui favorise la présence de tiques ou d’épillets, et de vérifier la lisibilité du tatouage s’il s’agit de son mode d’identification.

ANATOMIE DE L’OREILLE


L'oreille du chien est faite de façon très différente de celle de l'homme. Le conduit auditif a une forme de "L" qui descend d'abord verticalement puis forme un angle droit. Il s'enfonce vers l'intérieur du crâne et se termine par le tympan. Cette particularité peut engendrer une accumulation de cérumen au fond de l'oreille et une mauvaise ventilation du conduit auditif.
L'accumulation de cérumen dans un milieu chaud et humide, associée à une mauvaise aération favorise les macérations et peut être à l'origine d'otites.

MANIFESTATIONS DES OTITES EXTERNES


Essentiellement, elles consistent en une rougeur du pavillon externe de l’oreille, un prurit ( le chien se secoue la tête et se gratte l’oreille), une odeur parfois très nauséabonde, une douleur, des écoulements de couleur variable, et dans les cas les plus sévères un port de tête penchée .Attention, même si elle est moins fréquente, l’otite interne peut présenter les mêmes symptômes, voire uniquement modifier le port de l’oreille, ne pas confondre avec une simple lésion du cartilage).

DIAGNOSTIC


L’observation de la peau et du contenu de l’oreille, effectuée par votre vétérinaire, peut permettre de désigner l’agent responsable, parfois des examens complémentaires peuvent être mis en œuvre (prélèvements, radiographie voire même scanner). Il est important de vérifier l’intégrité du tympan afin de pouvoir mettre en œuvre sans risques un traitement efficace et adapté, en conséquence ne mettez jamais des gouttes auriculaires sans avis médical, vous risquez de provoquer de graves lésions qui peuvent s’avérer irréversibles…

SI VOUS AVEZ LE MOINDRE DOUTE
SUR LA POSSIBILITE D’UNE OTITE
POUR VOTRE ANIMAL,
CONSULTEZ SANS TARDER VOTRE VETERINAIRE.
LE PASSAGE A LA CHRONICITE REPRÉSENTE UN REEL DEFI THERAPEUTIQUE.

PATHOLOGIE DE L’OREILLE : LES OTITES


Une otite est une inflammation du pavillon ou du conduit auditif. Chez les carnivores domestiques, la plupart des otites affecte le conduit auditif externe, il sera donc évoqué ici uniquement les otites externes. Il n'y a pas une, mais des otites différentes, distinguées selon l'origine du problème : parasitaire, bactérienne, mycosique, allergique ou due à la présence d'un corps étranger.


  1. PuceLes otites bactériennes
    L' oreille de l'animal est chaude et très douloureuse. On note la présence de pus et un bruit de clapotis à la palpation de l'oreille. Parfois, des écoulements de sang sont observés dans le conduit.

  2. PuceLes otites parasitaires (otacariose ou gale des oreilles)
    Due à un acarien, elle est très fréquente chez les animaux vivant en collectivité (élevage...). Le parasite se multiplie dans le conduit auditif en se nourrissant de cérumen qu'il contient. On observe un dépôt marron foncé ou noirâtre à l'intérieur du conduit. La gale des oreilles est très contagieuse de chiens à chiens ou de chiens à chats, mais n'atteint pas les autres espèces.

  3. PuceLes otites mycosiques
    L'irritation du pavillon externe, le prurit et la présence d'un cérumen épais et abondant sont le signe d'une infection à Malassezia Pachydermatis.

  4. PuceLes otites par corps étrangers

  5. PuceLes épillets de graminées se fixent aux poils  et migrent dans l’oreille à la faveur de grattage ou de mouvements de la tête. Les symptômes associés sont de la douleur, des démangeaisons violentes, un port de tête penchée.

SI VOTRE ANIMAL PRESENTE
UNE DE CES MANIFESTATIONS PRESENTEZ LE SANS TARDER
A VOTRE VETERINAIRE,
Fiches_Infos.html
Retour menu fichesFiches_Infos.html